Comment retrouver un sommeil récupérateur

Vous avez du mal à vous endormir, vous vous réveillez en pleine nuit ou avez des réveils matinaux ? Vous vous sentez fatigué(e) au réveil ou en journée ? Ces signes montrent que votre sommeil n’est pas de bonne qualité. Pourtant, notre corps et notre esprit ont besoin de récupération et de repos.

Tout d’abord quelques chiffres :

  • Nous avons perdu plus de 1h30 de sommeil par rapport à il y a 50 ans.
  • Aujourd’hui, la durée moyenne de sommeil est de 6h55 en semaine et de 7h15 le week-end.
  • 41% des français estiment avoir un sommeil de moyenne ou mauvaise qualité (48% sont des femmes, 50% des personnes entre 55 et 65 ans).
  • 20% des français sont insomniaques.
  • Selon l’enquête INSV/MGEN 2022, plus d’1 parent sur 2 (56%) déclare souffrir d’au moins un trouble du sommeil.
  • Une fois au lit, plus d’1 français sur 2 passe du temps sur les écrans au moins 3 à 5 fois par semaine.

Qui ne s’est pas déjà retrouvé au moment de plonger dans les bras de Morphée avec un sommeil qui se fait désirer ? Malgré une grande fatigue, rien n’y fait, nous tournons et retournons dans notre lit à regarder le réveil qui avance. Pour d’autres personnes, l’endormissement va être rapide mais des réveils nocturnes vont venir empêcher une bonne récupération. Voici quelques exemples de facteurs à l’origine des troubles du sommeil :

  • le mental qui ne se met pas au repos à cause d’une journée stressante ou bien remplie,
  • des contrariétés ou frustrations qui nous maintiennent éveillé,
  • des douleurs qui se rappellent à nous au moment de dormir,
  • l’excitation après une  soirée ou une bonne séance de sport,
  • un repas trop copieux ou bien arrosé,
  • l’hyper connexion aux écrans : le cerveau reste dans un système d’éveil
  • des émotions difficiles à canaliser,
  • Un traitement ou une maladie
  • l’âge…

La liste des facteurs perturbateurs est longue. Qu’ils soient exogènes ou endogènes.

Savez-vous qu’un train du sommeil que nous ne prenons pas à l’heure nous contraint d’attendre le train suivant ? Nous ne parlons pas de 5 ou 10 minutes, mais d’un cycle complet, à savoir 90 minutes !  Pourtant, il est important de respecter son sommeil car les troubles peuvent entraîner à terme des conséquences comme la dépression, des troubles cardiovasculaires, de l’hypertension, des risques de diabète, d’obésité…. 

Soyons positif : nous pouvons agir sur le sommeil. Pour commencer, en identifiant les facteurs qui le perturbent. Puis en s’intéressant à notre chronotype pour mieux respecter notre horloge biologique, favoriser l’endormissement et profiter des supers pouvoirs d’un bon sommeil. Car il existe un proverbe breton qui dit que « le sommeil est la moitié de notre santé ».

Et la sophrologie dans tout ça ? Comment un accompagnement peut-il nous aider à retrouver un sommeil de qualité ?

La pratique de la sophrologie permet d’entraîner le corps et le cerveau à aller dans le sommeil. Il s’agit de trouver l’équilibre entre ce qui ne va pas et ce qui peut faire du bien. Ensemble, nous allons identifier si vous souffrez de troubles du sommeil ou d’insomnie. Nous pourrons ainsi apporter une réponse à votre problématique et mettre en place les bonnes stratégies. Les exercices de relaxation permettront de diminuer le stress (qui nous maintient en éveil), pour augmenter la sécrétion de mélatonine et favoriser ainsi le sommeil. 

Voilà un vaste et passionnant sujet. C’est la raison pour laquelle j’ai à cœur de vous transmettre les outils qui vous permettront de mieux récupérer, prendre soin de vous et vous laisser glisser dans un sommeil récupérateur.

Quand Norman nous parle du sommeil...